07
Oct-2014

Avec quoi partir autour du monde ?

Voici un peu plus d’un mois maintenant que nous sommes rentrés en France, après ces 10 mois autour du globe. La rentrée scolaire s’est faite pour nous trois : Benjamin est retourné à Niort, Amaury à Nantes et Antoine à Angers. Malgré tout, nous continuons à travailler sur notre projet, avec notamment la réalisation du livre photo (dur dur de sélectionner les photos parmi les milliers prises durant ce voyage !), et l’arrivée imminente des conférences.

Vous avez été quelques-uns à nous demander durant notre voyage : « Mais au fait, vous avez quoi dans votre sac ? » Pour vous, nous avons déballé notre sac, avant de partir, puis à notre retour. Nous sommes partis de France avec environ 18kg sur le dos.
Voici une liste des choses que nous avons portées durant notre aventure :

Sacs :

– 1 petit sac d’environ 20 litres, pour emmener partout avec soi
– 1 grand sac qui s’ouvre en grand comme une valise (nous avions 70 litres, mais 60 suffisent largement)

Vêtements :

– 3 caleçons en lycra, car ça sèche plus vite (5 au début, puis on apprend à les retourner et à tenir 4 jours avec)
– 1 paire de petites chaussettes (pour la ville, quand il fait chaud)
– 2 paires de moyennes chaussettes (pour marcher quand il fait chaud)
– 1 paire de chaussettes double épaisseur (bien pour éviter les ampoules, et quand il fait froid)
– 1 paire de chaussettes hautes en laine (quand il fait très froid, et ne sent pas)
– 1 short de bain, qui peut servir de short au quotidien (n’apparait pas sur les photos)
– 1 short
– 1 pantalon léger convertible en short, super pratique !
– 1 pantalon plus chaud, en matière « stretch »
– 1 collant en laine Mérino « ice-breaker »
– 3 t-shirts manches courtes en laine Mérino (hyper léger, sèche très vite, ne sent de sous les bras (pas trop), coûte cher (60€ sans promo))
– 1 t-shirt manche longue en laine Mérino type « ice-breaker »
– 1 chemise manches longues légère
– 1 chemise polaire ou coton
– 1 pull à capuche
– 1 veste 3 couches, à la fois imperméable, respirant, légère et coupe-vent, cher mais top !
– 1 bonnet
– 1 étole achetée au Népal et au Vietnam
– 1 paire de gants en laine achetée à La Paz
– 1 casquette
– 1 paire de chaussures type « trail running »
– 1 paire de tongs

Papiers :

– Carte d’identité (inutile)
– Permis de conduire français ET international
– Carte Vitale (pratique lorsqu’on loue une moto et qu’on n’est pas sûr de pouvoir la ramener en bon état …)
– Carnet de vaccination
– Passeport et quelques photocopies
– Photos d’identités
– 2 cartes bancaires, au cas où une serai bloquée / piratée / perdue
– 1 livre-photo pour présenter ses amis, sa famille, son environnement, durant des rencontres, surtout quand on ne parle pas la langue locale

Électronique :

– 1 tablette avec clavier physique (14h d’autonomie pour 1kg) et son chargeur : uniquement car nous avions notre projet, et donc nos études de cas à rédiger, sinon un smartphone suffit largement
– 1 housse pour ranger sa tablette
– 1 appareil photo étanche et antichoc et son chargeur
– 1 mini-trépied
– 1 vieux téléphone portable débloqué tout opérateur
– 1 lampe frontale
– 1 lampe « quand y’en a plus, y’en a encore »
– 2 clés USB
– 1 carte mémoire SD de rechange
– 1 disque dur externe de 100Go environ (acheté en cours de voyage)
– 1 caméra GoPro et ses accessoires (batterie supplémentaire, kits de fixations, chargeur)
– 1 rallonge électrique (environ 3m)
– 1 paire d’écouteurs
– 1 montre

Trousse de toilette :

– 1 savon dur (puis on en récupère dans les hôtels)
– 1 petite boîte plastique pour ranger ses petits savons
– 1 rasoir
– 1 brosse à dents
– 1 dentifrice pour 2
– 1 coupe ongles
– 4 répulsifs anti-moustiques pour le corps
– 1 répulsif anti-moustique pour les vêtements
– 1 savon antibactérien liquide
– 1 crème à lèvre
– 1 crème solaire
– 1 serviette de bain de voyage (ultra compacte, sèche ultra vite)

Trucs / bidules pratiques :

– Zip-bags de congélation pour ranger ses papiers importants en les protégeant de l’eau
– Filets de différentes tailles (pour tout compartimenter et retrouver facilement ses affaires)
– La Bible du Grand Voyageur
– 1 livre
– 1 carnet de voyage (ou pas)
– 1 carnet pour noter pleins de trucs
– 2 stylos
– 2 cadenas à code (un pour chaque sac)
– 1 portefeuille
– Matériel de couture (1 bobine de fil noir, une de blanc, une aiguille)
– 1 mini-dico ou livre avec des expressions courante traduites
– 1 Opinel
– 1 couteau-suisse (tire-bouchon, ouvre-boîte, pince, ciseaux, tournevis, couteau)
– 1 cuillère à soupe : super pratique, sert à la fois de fourchette et de cuillère
– 1 ou 2 mousquetons pour attacher des trucs à son sac
– 1 fil à linge
– 1 bout de fil de fer (pratique pour réparer des trucs, des crampons en montagne par exemple)
– 1 briquet
– 1 couverture de survie
– 1 masque et un tuba dans les pays concernés
– 1 paire de lunette de soleil (à ne mettre qu’en trek, pour ne pas couper le contact visuel avec les autres au quotidien, en stop notamment)

Couchage :

– 1 sac de couchage en duvet (compact et moins de 750g)
– 1 sac en soie pour mettre à l’intérieur du sac de couchage ou dans des hôtels craignos : permet de gagner quelques degrés ou de ne pas salir son sac ou de se protéger de draps sales
– 1 tapis de sol auto-gonflant
– 1 tente 3 saison légère (1,5kg)

Repas :

– 1 popote 2 personnes (2 gobelets, 2 cuillères, 2 fourchettes, un plat et un couvercle-assiette)
– 1 Tupperware pour stocker épices, restes de nourriture, herbes, sel, etc.

A notre retour, nous avions environ 12,5kg. Au fil du voyage, nous nous sommes en effet rendu compte de l’inutilité de certaines choses, des problèmes d’encombrements que posait notre gros sac (difficultés pour se déplacer rapidement, poids lors de la marche (pour faire du stop, pour treker, …). Nous avons donc renvoyé certaines affaires en France, et jeté ou donné d’autres.

1926191_797803636908978_4619313868077569595_o

AVANT

1078777_797803503575658_7029432838175088233_o

APRES

Nous avons réalisé, en Inde (pays réputé pour toutes ses couleurs), que nos habits étaient trop tristounets. Antoine a donc changé son short noir pour un short rouge, pour mettre de la couleur et de la vie sur lui !

Nous avons également échangé nos pulls-capuches contre des chemises polaires locales, achetées dans un petit village au fin fond d’un canyon péruvien. Pourquoi ? Pour plus se fondre dans la masse !

Nous avions une montre avec nous au début du voyage. Mais à quoi bon ? Nous n’avions que très peu d’impératifs, l’heure sur l’appareil photo suffisait largement !
Après être passés au Népal, nous allions en Asie du sud-est : pas besoin alors d’habits chauds. Nous avons donc renvoyé en France nos pulls à capuche, chaussettes en laine, pantalons chauds, collants hauts et bas en Mérino, bonnets. Nous avons récupéré tout ça juste avant d’attaquer l’hiver en Amérique du Sud.

Un des buts de notre voyage étant la rencontre, nous avons décidé de renvoyer en France notre tente et nos tapis de sol, que nous n’avons jamais utilisés ni regrettés.
Nous avons aussi rapidement renvoyé notre popote, car au final, dans les pays en développement, cela coûte moins cher de manger dans les petits stands de la rue (street food) que de cuisiner soi-même.

Nous avons emmené avec nous une trousse à pharmacie et de secours assez complète. Au final, seuls quelques Dolipranes et anti-diarrhée ont servi … Est-ce bien utile au final ? Mieux vaut prévenir que guérir parait-il …

Au début du voyage, nous avions avec nous un carnet de voyage, pour écrire au jour le jour nos aventures. Mais nous n’arrivions pas à nous discipliner, et nous avons pris du retard dans notre récit … Et puis finalement nous nous sommes posés la question suivante : faut-il vivre dans le passé ou dans le présent ? Et nous avons jeté ce carnet, trop contraignant, nous rattachant à des choses passées, alors que c’est le moment présent qu’il faut vivre !

Nous avions également toujours avec nous quelques « bonbons du courage ». A l’origine, c’était de petites gommes à la fraise que la maman d’Antoine nous avait données sur le départ. Elles ont duré quasiment 2 mois. En effet le principe du « bonbon du courage » consiste à n’en manger qu’en cas de situation délicate, comme par exemple quand on était perdu dans la jungle en Malaisie, ou quand on faisait du stop pendant des heures en Argentine.

Enfin, petit défi, que dis-je, gros défi que nous nous sommes lancés (et que nous avons réussi à merveille) : faire le tour du monde sans jamais acheté un seul rouleau de PQ ! Cela peut paraitre anodin vu de l’extérieur, mais cela représente en réalité un véritable défi. Toujours être aux aguets, récupérer la moindre serviette dans les petits restaurants, tenter l’essuyage à l’indienne, être inventif, …

Voilà pour ce qui est de notre sac et son contenu. Si jamais vous avez des questions, ou si vous souhaitez partir à l’aventure avec un sac à dos et que vous hésitez à prendre ou pas certaines choses, nous sommes là pour vous conseiller !

Merci à tous pour votre soutien durant cette aventure, on vous dit à très vite !

2

 goûts / 0 Commentaires
Partager cet article:

Archives

> <
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec