Archives de catégorie : "Energie"

Jeune entrepreneur australien, Phillipe Christodoulou nous a ouvert les portes de sa première laverie, installée à Buenos Aires. Désirant œuvrer activement contre le phénomène du réchauffement climatique, c’est à travers une chaîne de laveries écologiques qu’il a décidé de faire passer son message. Un simple commerce qui en réalité cache un véritable vecteur pour promouvoir efficacement les principes du développement durable. Une vraie réussite ! Une reconversion pour enfin pouvoir agir en faveur de l’écologie En 2008, Phillipe travaillait encore dans une banque d’investissement londonienne. Déjà, il tentait comme il pouvait de faire passer un message, celui de la lutte contre le réchauffement climatique. Certains l’ont pris pour un fou, la veille des vacances de Noël, lorsqu’il a offert à chaque membre de son équipe une ampoule basse consommation pour remplacer les ampoules à incandescence qui équipaient à l’époque les bureaux où il travaillait. Une façon bien à lui d’œuvrer…

Lire la suite

Pour une superficie d’environ 2 fois la France, la Bolivie compte seulement un peu plus de 10 millions d’habitants. En résulte donc une population rurale importante, vivant parfois en totale autarcie. C’est de ce constat que l’ONG Practical Action basée au Royaume-Uni a décidé d’ouvrir d’abord un bureau au Pérou puis en 1999 un second en Bolivie. C’est donc à La Paz que nous avons eu le plaisir de rencontrer Victor H. Yapu Flores, directeur de ce bureau employant 32 personnes. En 2007, l’organisation a même reçu la reconnaissance du gouvernement vis-à-vis de leurs actions dans tout le pays. Une multitude de projets ayant le même objectif : Aider la population Soluciones Practicas compte en effet une quantité énorme de projets allant de la gestion de zone forestière, à l’agriculture jusqu’à l’aide aux personnes en dispensant des cours de premiers secours aux victimes. La grande majorité de ces projets a…

Lire la suite

Nous avons entendu parler de Tonibung ou plutôt de son créateur, Adrian, lors d’un rendez-vous avec Arkitrek. Un coup de téléphone et une heure plus tard, nous nous retrouvions à interviewer Adrian sur son organisation et ses projets. Un rendez-vous improvisé donc, mais néanmoins très intéressant. Fondée en 1991 par un groupe de jeunes malaisiens, Tonibung est une organisation venant en aide aux populations indigènes de Sabah, sur l’immense île de Bornéo. L’idée à l’origine était de former les populations indigènes délocalisées aux techniques agricoles adéquates pour leur nouvel habitat. Ces populations sont en effet contraintes de s’adapter car leurs territoires et leurs ressources diminuent de jour en jour à cause de la déforestation (liée au commerce de l’huile de palme principalement). Le problème étant qu’il n’existe pas de carte et de droits de propriété concernant leurs terres, donc ils ne sont pas en mesure de se battre contre des…

Lire la suite

Lors de notre passage à Phnom Penh au Cambodge, nous avons rencontré Camille Benoist, communications manager du GERES. Une rencontre passionnante sur l’expatriation et sur le développement durable à l’étranger. Le GERES, ou Group for the Environment, Renewable Energy and Solidarity Depuis une quarantaine d’années, l’ONG développe des solutions innovantes visant l’amélioration des conditions de vie des populations tout en préservant l’environnement. Le GERES en quelques chiffres c’est ; 62 projets à travers 14 pays, une équipe de 236 employés répartis dans 9 bureaux dans le monde, 165 partenaires techniques. Au Cambodge, les enjeux d’une organisation comme le GERES sont de taille. En effet, les ressources en bois représentent presque 80 % de la consommation énergétique du pays d’où une déforestation massive. Un désastre écologique qui n’aurait lieu si le pays avait un système de gestion du bois viable et non informel comme aujourd’hui. Depuis 20 ans le GERES travaille…

Lire la suite

Lors de notre passage au Cambodge nous avons constaté d’innombrables resorts* avec la mention « éco ». Nous avions besoin d’en savoir plus sur l’écotourisme dans la région et découvrir ce qui se cachait réellement dernière cette fameuse mention. Après plusieurs recherches, nous étions étonnés de la facilité de prétendre au titre d’eco-resort, mais nous avons finalement trouvé ce petit paradis sur l’île de Koh Totang. Nous sommes donc rentrés en contact avec Arianne et Karim, un couple de français à l’origine du projet. Nous avons ensuite été reçus sur l’île par Kevin et sa femme Charlène qui ont tout quitté pour rejoindre l’affaire au début de l’été. Pour la petite histoire, ils ont décidé de quitter leur travail pour s’associer à l’eco-resort suite à des vacances passées sur place ! Nomads Land est basé sur une île de moins de 10 habitants à quelques kilomètres seulement de la côte cambodgienne. Cette…

Lire la suite

Un concept repris et amélioré pour une meilleure efficacité Nous avons été accueillis à bras ouverts par Carlo Figà Talamanca, actuel PDG de l’entreprise SGFE (Sustainable Green Fuel Entreprise). À bras ouvert c’est peu dire, puisque le très sympathique italien a pris sur son temps pour nous expliquer en détail le concept de l’entreprise, avec toujours un grand sourire sur le visage, tout comme ses employés il faut le dire. Tout le monde travaille en effet ici dans une très bonne ambiance, en grande partie du fait des conditions de travail optimales qu’a mises en place Carlo lorsqu’il a repris l’entreprise. Et oui, ça n’est pas lui le créateur initial de SGFE. Carlo, lui, travaillait à l’époque pour le GERES, une ONG française très présente au Cambodge, qui travaille sur la chaine de valeur du bois dans ce pays. Carlo était donc à l’époque consultant pour le GERES, pour lequel…

Lire la suite

  De retour de notre trek autour des Annapurna, au Népal, nous avions en tête une chose : l’hydroélectricité, principe visant à transformer l’énergie hydraulique d’un flux d’eau en électricité, doit être une source de production d’énergie majeure au Népal, de par sa géographie très montagneuse. En effet, c’est au Népal que se trouvent les plus hauts sommets du monde, dont l’Everest, surnommé « Le toit du monde ». De retour à Katmandou, nous avons immédiatement recherché à rencontrer une entreprise produisant des systèmes hydroélectriques, et nous n’avons pas été déçu, car nous avons déniché la première entreprise ayant fourni ce type d’énergie ici au Népal, et ce, depuis maintenant plus de 60 ans. C’est M. Man Nakarmi, qui a commencé à expérimenter le principe des turbines reliées à des générateurs, pour produire de l’énergie électrique depuis les innombrables rivières qui composent le massif de l’Himalaya. Puis c’est son fils, Akkal Man…

Lire la suite

L’entreprise a été fondée en 1995 à Bangalore, dans le sud de l’Inde. Le but majeur de SELCO est de fournir aux personnes dans le besoin le plus urgent un accès à l’énergie par le biais de ressources renouvelables, dans l’optique de résoudre ce qu’ils considèrent comme le problème majeur sur Terre actuellement. Nous avons rencontré SELCO à Bangalore, lors de notre première semaine en Inde. Celle-ci est basée dans un petit immeuble dans le centre-ville. Une fois arrivé sur place, le ton est tout de suite donné : le rez-de-chaussée du bâtiment expose différentes maquettes des produits développés ici. Nous sommes accueillis à bras ouverts, et immédiatement invités à nous installé dans la salle de réunion. Deux dirigeants de l’entreprise vont alors nous présenter durant une bonne demi-heure la philosophie de l’entreprise, ainsi que ses objectifs et ses produits phares. Actuellement, SELCO est divisée en trois pôles distincts :…

Lire la suite

L’Annapurna éco-village est né il y a 6 ans dans le village d’Astam proche de Pokhara au Népal, perché sur le haut d’une colline à 1600 mètres d’altitude. C’est Maladi qui nous a accueillis très gentiment et fait faire la visite de son lodge pas comme les autres. Elle et son mari ont décidé de donner une dimension plus écologique à leur lodge afin de lutter contre le superflu de déchets que le tourisme apportait dans ce bel environnement qu’offre le massif des Annapurnas. Depuis, ils mettent en place petit à petit plusieurs solutions qu’ils développent la plupart du temps seuls, mais qui contribue à rendre leur lodge le plus propre possible. Petit tour des installations L’Annapurna éco-village comprend un ensemble de petites solutions simples, mais efficaces. Premièrement, ils récupèrent les déchets organiques et les excréments humains pour créer du bio-gaz. Ce procédé est simple : les toilettes, ainsi que…

Lire la suite

9/9