Archives de catégorie : "Veille technologique"

Nous n’avions initialement pas prévu de rencontrer l’ONG Sonati. Fraichement arrivés à Esteli, au nord du Nicaragua, nous sommes tout d’abord allés dans l’hôtel le moins cher de la ville, pour découvrir le lendemain l’existence de Sonati. En se promenant dans cette petite ville, on peut difficilement passer à côté de la présence de cette ONG… Prendre les choses en main pour transmettre un savoir considéré comme fondamental D’après Nony Dattner, qui a fondé Sonati en 2009, le changement ne peut uniquement être réalisé qu’à travers un système éducatif gratuit, généralisé et économiquement viable. « Dans le but de préserver notre héritage au Nicaragua, nous devons commencer par l’état d’esprit des gens ». Pour ce faire, la solution trouvée par Sonati est donc la suivante : éduquer les enfants de 4 à 18 ans sur l’environnement qui les entoure. Ces cours, indispensables dans l’éducation des jeunes d’après Sonati (et d’après nous même,…

Lire la suite

Nous avions reçu un bon nombre d’avis négatifs quant à la ville de Guatemala et ses dangers. C’est pourquoi nous ne voulions pas trop nous y attarder, mais il fallait cependant rencontrer Maria Rodriguez, la créatrice directrice de Byo Earth. Le déplacement valait la peine puisque nous n’y avons pas seulement rencontré une entreprise intéressante, mais aussi une personnalité ! C’est en échangeant avec un professeur de son université au sujet de la vermiculture que Maria eut l’idée de lancer son entreprise. Sa famille est propriétaire d’une culture de café au Guatemala, elle eut alors l’idée d’utiliser les déchets issus de la production pour fonder, en 2007, Byo Earth. Son business plan a remporté un concours national, ce qui lui a permis de réunir le capital nécessaire à la création de l’entreprise. 100 % organique C’est ainsi que se résume la vermiculture. En effet le principe est simple, c’est la…

Lire la suite

Nous avons pu rencontrer Ian, le fondateur d’Arkitrek, lors de notre passage à Sabah, une région de Malaisie située sur l’immense île de Bornéo. Cet ancien architecte commercial londonien est venu faire du bénévolat en Malaisie il y a une décennie. Depuis, il est resté à Kota Kinabalu, la capitale de Sabah, pour y monter sa propre affaire. Dénommée « Arkitrek », son organisation a pour but de faire venir sur l’île de jeunes architectes fraîchement diplômés, pour leur faire mettre en pratique leurs acquis théoriques. Cela sous forme de camps de longue durée, durant lequel ils vont penser puis construire eux-même ce qu’ils auront dessinés sur le papier. Des camps où l’on apprend par soi-même en relevant ses manches et en mettant les mains dedans, avec comme buts principaux : pratiquer, voyager et apprendre ! Un camp de jeunes diplômés au service du développement durable Théoriquement, pour pouvoir participer aux camps…

Lire la suite

En effectuant nos recherches habituelles sur le Net, nous avons découvert sur l’île de Negros aux Visayas, plusieurs universités et écoles ayant mis en place différents programmes pour promouvoir le développement durable. En creusant davantage, nous nous sommes rendu compte de l’existence d’un concours à l’échelle nationale concernant les mesures mises en place dans chaque école. Nous nous sommes rendus sur place dans la ville de Dumaguete pour rencontrer une école élémentaire puis une université pour en savoir plus sur la manière d’inclure le développement durable dans leurs programmes. Il nous fallait découvrir ce fameux concours également donc nous sommes rentrés en contact avec le Department of Environment and Natural Resources philippin pour connaître le pourquoi du comment de cette bonne idée. C’est donc à la fin de notre séjour aux Philippines, à Manille que nous avons rencontré Elenida del Rosario-Basug, chef de la division en charge de ce programme.…

Lire la suite

Lors de notre passage à Chiang Mai, au nord de la Thaïlande, nous sommes allés visiter un lieu plutôt inhabituel pour notre étude : un zoo. Nous avons eu la chance de pouvoir rencontrer le responsable des pandas de ce zoo. Plutôt occupé en ce moment à cause de la naissance très prochaine d’un nouveau panda, qui serais le troisième du zoo, il nous a accordé une petite interview sur une solution surprenante : récupérer les excréments produits quotidiennement par les pandas du zoo pour la transformer en … papier ! Mais pourquoi spécialement les pandas ? Un panda adulte mange environ 20 kg de bambou par jour, plus quelques pommes et carottes. Il ne conserve que peu de fibres à l’intérieur de son corps lors de la digestion. Ceci permet à ces excréments d’être très riche en fibre. Cette texture particulière produite par les mangeurs de bambous permet de…

Lire la suite

Nous avons entendu parler de Tonibung ou plutôt de son créateur, Adrian, lors d’un rendez-vous avec Arkitrek. Un coup de téléphone et une heure plus tard, nous nous retrouvions à interviewer Adrian sur son organisation et ses projets. Un rendez-vous improvisé donc, mais néanmoins très intéressant. Fondée en 1991 par un groupe de jeunes malaisiens, Tonibung est une organisation venant en aide aux populations indigènes de Sabah, sur l’immense île de Bornéo. L’idée à l’origine était de former les populations indigènes délocalisées aux techniques agricoles adéquates pour leur nouvel habitat. Ces populations sont en effet contraintes de s’adapter car leurs territoires et leurs ressources diminuent de jour en jour à cause de la déforestation (liée au commerce de l’huile de palme principalement). Le problème étant qu’il n’existe pas de carte et de droits de propriété concernant leurs terres, donc ils ne sont pas en mesure de se battre contre des…

Lire la suite

Cela fait très longtemps que l’idée de cours sur le développement durable (DD) dès l’école maternelle et primaire nous trottait dans la tête. Apprendre aux tout petits, dès l’âge où ils découvrent le milieu dans lequel ils vont grandir, comment le préserver durablement, comment leur vie peut avoir un impact positif sur celui-ci. Nous avons enfin trouvé notre bonheur, et même plus que ce que nous attendions. En effet, Panyaden School ne se contente pas de dispenser un cours ou deux sur le principe du DD. Son programme entier est basé sur ce principe, en y ajoutant une touche de philosophie bouddhiste, une ouverture sur le monde via un apprentissage de deux langues, sans pour autant mettre de côté les fondamentaux que sont les mathématiques et les sciences, entre autres. Pour résumer la philosophie de l’école : La vie est plus profonde et plus riche que simplement travailler dans le…

Lire la suite

Une architecture et une histoire à couper le souffle Après avoir rencontré le corps professoral de Panyaden School, nous nous sommes dirigés vers l’entreprise de construction en terre et bambou du fondateur de l’école. Markus Roselieb, originaire d’Australie vivant en Thaïlande depuis 20 ans nous a ouvert les portes de son entreprise hors du commun. Crée il y a maintenant plus de 4 ans, Chiang Mai Life Construction (CLC) est une entreprise sociale, qui emploie 70 personnes sur 3 sites, majoritairement issues de 2 minorités ethniques locales. Markus, ancien médecin devenu architecte, nous fait dès le début de notre entretien part de sa volonté d’investir dans « l’humain et non pas les machines », pour avoir un produit de qualité avec un cycle de vie plus long. La terre et le bambou, un mix étonnant L’entreprise travaille majoritairement avec ces matériaux, mais ce n’est pas pour leur côté écologique nous confie Markus,…

Lire la suite

Les acteurs du développement durable rencontrés dans la capitale vietnamienne, reflètent tous du développement urbain du pays. En effet nous avons beaucoup appris de ce milieu au travers de nos rendez-vous avec le Vietnam Green Building Council et le cabinet de consulting Boydens. Afin d’avoir un point de vue global sur la construction au Vietnam, il nous fallait rencontrer des architectes locaux. Nous avons donc suivi les conseil du VGBC en organisant un rendez-vous avec V-Architecture, un cabinet d’architecture durable qui a vu le jour il y a plus de 10 ans. Lors de sa création en 1998, l’orientation du cabinet n’était pas spécialement tourné vers le développement durable, nous confie un des quinze architectes de l’entreprise. En revanche, ils ont vite pris conscience qu’ils pouvaient exploiter ce marché et ainsi devenir le premier cabinet au Vietnam axé développement durable. Une gestion de projet en relation avec le client Étant…

Lire la suite

Situé à quelques minutes seulement à vélo de la très touristique cité de Hoi An, le village de Cam Thanh se caractérise par son innombrable quantité de plantations de bambous et de palmiers. C’est grâce à cela que vit Vo Tan Muoi, 73 ans, et son fils Vo Anh Tan. Ici, les paisibles vélos ont remplacé l’infernale circulation de scooters, voitures, bus et camions qui longent la route côtière à quelques kilomètres à peine. Nous nous y sommes baladés à vélo une journée durant, sur les petits chemins cimentés sillonnant entre les plantations. Le village est situé sur la côte vietnamienne, et quelques décennies plus tôt, l’eau recouvrait encore le village. Les multiples étendues d’eau autour desquelles sont construites les habitations permettent aux bambous et aux palmiers nypa – une espèce qui se développe exclusivement dans l’eau – de pousser très rapidement. C’est dans ce décor splendide que nous sommes…

Lire la suite

20/35