31
Oct-2013

Vaspar Eco Solutions, Bangalore, Inde

L’idée de Vaspar Eco Solutions est née il y a une vingtaine d’années à Bangalore (Inde, Karnataka), lorsque le directeur de l’entreprise, Naren, voulut mettre ses connaissances au service de quelque chose d’utile : « We doing it for everybody, because everybody deserve it ». Il était persuadé qu’il était possible de construire des maisons en papier et aussi fou que cela puisse paraître, l’équipe de 9 personnes a atteint son objectif en construisant la première maison en papier au monde. Toutefois, avant d’en savoir plus sur cette solution il faut savoir que cette équipe vit dans le même bâtiment que leurs bureaux et évolue telle une famille dans un open space convivial et chaleureux. Leur méthode de travail se résume à une mise en commun de leurs compétences afin de s’enrichir mutuellement et être plus polyvalent. Nous avons été accueillis à bras ouverts par Akshay, un jeune homme de 19 ans, passionné par son stage dans l’entreprise et par le développement durable.

Descriptif technique

Les multiples structures développées par Vaspar Eco Solutions ont toutes en commun le même principe général de fabrication. Du papier collé puis plié permettant d’obtenir une structure hexagonale, tels les alvéoles des abeilles, entouré par des morceaux ressemblant au premier abord à des plaques de bois aggloméré, le tout tenu ensemble par de la colle spécifique. L’ensemble permet d’obtenir une structure nommée « honeycomb », aux nombreux avantages : des produits au rapport légèreté/solidité très compétitifs, dont le montage nécessite que très peu de temps et réalisable par tout temps, apportant toute la sécurité, pouvant s’adapter à l’infini, le tout pour un prix réduit et un taux de recyclabilité très élevé.

-> Solidité

La structure en honeycomb, directement tirée de la nature – nid d’abeilles, flocons de neige, etc. – permet d’obtenir une multitude d’objets réalisables, à la solidité exemplaire. Akshay nous l’a démontré très concrètement en nous montrant une pierre attachée depuis plus d’une demie-douzaine d’année par un fil à une vis directement vissée dans un panneau d’honeycomb. Absolument aucun artifice utilisé pour ceci, même pas l’utilisation d’une cheville, plutôt commun lors d’un vissage dans un mur classique.

511

Autre fait concret : il faut environ 10 fois plus de temps à un homme pour détruire à la main une structure en honeycomb que pour la construire. Pourquoi donc ? Tout simplement, car l’impact (d’une masse par exemple, projetée contre le mur d’une maison par un homme costaud) ne se propage pas, il reste concentré au point précis de l’impact. Il reste concentré à l’hexagone précis où la masse est entrée en contact avec le mur. Cet atout majeur permet d’étendre l’utilisation de l’honeycomb à des produits de protection, comme des casques par exemple.

L’espérance de vie d’un produit en honeycomb est estimée actuellement à une centaine d’années.

-> Légèreté

Les structures en honeycomb conçues par Vaspar permettent de réduire le poids de ses produits, comparé à des produits classiques, tout en conservant une solidité exemplaire. Par exemple, l’entreprise conçoit des palettes destinées au transport de marchandises. Les palettes ordinaires – palette Europe ou EUR-EPAL – pèsent en moyenne 30kg, pour une charge maximale de 1500kg. Dans le cas de la palette développée par Vaspar, elle ne pèse que 5kg, pour une charge maximale de 5000kg.

391
382

-> Sécurité

La première question que l’on se pose avec ce type de matériau, c’est bien évidemment sa résistance au feu ! Nous avons eu la preuve que la structure honeycomb, composée en majorité de carton, résiste très bien aux flammes, lors de plusieurs démonstrations. En effet, la structure entière est en réalité divisée en une multitude d’hexagones, tous hermétiques. Ainsi, si le feu prend dans l’un des hexagones, la combustion ne pourra pas se diffuser dans les hexagones voisins à cause du manque d’oxygène. Pour ce qui est des panneaux collés à l’extérieur de la structure alvéolée, ils sont également très résistants au feu, comme nous l’a démontré Akshay en utilisant un chalumeau directement sur un panneau. Celui-ci se noircit, mais ne prend pas feu.

Screenshot_2013-11-10-23-46-55Deuxièmement, il serait logique de se questionner quand à la résistance de la structure face à de l’eau. Une fois l’assemblage carton/plaque extérieur réalisé, il est possible d’appliquer un revêtement supplémentaire sur les panneaux extérieurs. Une large gamme de revêtement est alors envisageable : carrelage, plastique coloré, peinture, etc. Ceux-ci, correctement choisis, permettent d’obtenir une résistance à l’eau exemplaire, permettant d’utiliser ce procédé en extérieur. Le directeur de Vaspar, Naren, a même conçu une caravane 100 % honeycomb, de la structure extérieure (sol, mur et plafond) jusqu’à l’aménagement intérieur !

Autre exemple, le premier studio de cinéma 3D indien a fait confiance à Vaspar, en lui confiant la construction du lieu de stockage de leur matériel ! Du matériel au prix exorbitant, stocké dans une structure en carton !

-> Construction aisée

Chaque structure en honeycomb est préfabriquée en usine, puis l’assemblage se fait directement sur le lieu de consommation. Pour prendre l’exemple d’une maison, chaque panneau est précédemment fabriqué, et il ne reste plus qu’à les assembler sur place. Pour réaliser cette étape, rien de plus simple : la jonction se réalise par l’encastrement d’une pièce intermédiaire et de quelques vis.

Screenshot_2013-11-10-23-46-20

L’assemblage ne nécessitant aucune phase de séchage, contrairement à une construction en parpaing par exemple, la réalisation peut se faire par tout temps et en toute saison. Une maison de ce type a d’ailleurs été construite en Inde durant la saison des moussons ! La phase d’assemblage ne demande aucune qualification spécifique dans le milieu du bâtiment, ainsi en 48h une personne peut être formée à la technique d’assemblage des panneaux et alors contribuer à la construction du bâtiment.

Toujours concernant la construction de maison en structure honeycomb, la légèreté de l’ensemble permet de réduire énormément la taille des fondations, qui n’ont besoin de soutenir qu’une structure au poids plume, et qui jouent donc davantage un rôle d’isolant avec le sol.

 

 

-> Adaptabilité

431

Un des atouts majeurs de la structure honeycomb développée par Vaspar Eco Solutions est la multitude de produits pouvant être conçus en concevant le même principe de base. Ainsi, l’entreprise met en place depuis une vingtaine d’années maintenant un catalogue de produit d’une diversité époustouflante :
– Aménagement intérieur : mobilier, cuisine, salle de bain, chambre, tout y passe !

1425770_10152072223991457_676042119_n

– Protection : casques, emballage pour transport de produit fragile

– PLV (publicité sur lieu de vente) intérieur et extérieur, kiosque pour salons professionnels et expositions

– Maisons, abris de jardin,

– Palette pour le transport de marchandises

Et la liste peut encore s’étendre. Qui plus est, chaque produit peut être conçu sur mesure. « Give us the opportunity, we will make it! » nous a lancé Akshay. Il nous a cité comme exemple le cas d’un ingénieur indien qui leur a commandé une maison. Une fois le plan initial terminé, le client a fait changer plus de 320 fois le design intérieur et extérieur de sa maison, avant de finalement accepter le devis. La maison, d’une surface de 120m², n’a ensuite pris que 25 jours pour être construite !

-> Coût réduit

Le matériau principal utilisé par Vaspar est la cellulose, au coût d’achat très faible. Le second matériau est un mélange de copeaux de bois (40 %) et de ciment (60 %) au faible coût. Il permet la réalisation des plaques qui entourent la structure hexagonale en cellulose.

Vaspar arrive ainsi à délivrer des maisons à des prix défiants toute concurrence : 40 % en moyenne de moins qu’une maison en parpaing.

-> Propreté

Un autre atout majeur des produits de Vaspar, c’est l’aspect écologique de ses produits.

Le processus de fabrication est un facteur important de pollution dans les produits courants. Chez Vaspar, ça n’est pas du tout le cas. Jetez un oeil à la partie présentant le processus de fabrication, vous en serez persuadé !

Concernant la phase de transport, le processus d’assemblage sur lieu de consommation permet d’économiser du volume lors du déplacement du produit, ce qui réduit directement la quantité de véhicules nécessaire à cette tache.

La fin de vie du produit respecte l’environnement : le processus de recyclage du papier, élément principal de ces produits, est maintenant maitrisé. Les panneaux qui l’entourent sont eux en phase d’amélioration, pour tendre vers du 100 % recyclable (voir plus bas). Concernant la colle utilisée, une résine biologique est actuellement en cours de développement chez Vaspar, qui fait pour le moment appel à une entreprise extérieure pour lui fournir de quoi assembler ses panneaux.

-> Principe de fabrication

Akshay nous a emmenés visiter le lieu de fabrication de tous les produits de Vaspar Eco Solutions, situé à une petite heure en taxi au sud de Bangalore. Le déplacement en valait le détour ! En effet, Akshay nous avait préalablement prévenus de la spécificité de cette « usine » hors du commun. Ici, pas de bruyantes machines, pas de bras articulés de robots dans tous les sens, pas même de tapis comme dans les usines « à la chaine » que l’on connaît habituellement. Pour tout dire, excepté l’imprimante destinée à l’impression publicitaire, absolument aucune machine n’est électrique, du 100 % manuel ! Même l’éclairage n’est pas électrique, il consiste en des puits de lumière au plafond de l’entrepôt.

Vous l’aurez compris, le travaille de conception des produits Vaspar met l’accent sur le travail de l’humain et non de la machine. Le directeur met d’ailleurs un point d’honneur là-dessus, en insistant bien sur l’impact sur le coût final du produit, du fait du coût exorbitant des machines destinées à cet usage. De plus, il insiste sur la volonté de l’entreprise de faire travailler des hommes et des femmes, dans une démarche 100 % écologique, en créant ainsi de l’emploi et en formant ces employés initialement non qualifiés. Ce sont donc une demi-douzaine de femmes qui s’affairent à couper, plier, coller, et le même nombre d’hommes qui s’occupent des commandes, des chargements et des expéditions.

Concernant le processus en lui-même, rien de plus simple !

Le papier arrive sous forme de gros rouleaux d’environ 500 kg chacun. Un rouleau est ensuite déposé sur une structure lui permettant de rester sur place lorsqu’on le déroule, comme du papier toilette.

7637_10152072221676457_716390763_n
Les femmes déroulent donc ce rouleau pour y couper des feuilles de papier de la taille désirée. Le principe général de fabrication consiste ensuite à une superposition de ces feuilles de papier, collées entre elles de façon linéaire à des endroits différents. Après un court séchage, il est possible d’ouvrir ce collage et de l’étendre tel un accordéon, c’est ainsi que l’on voit apparaître la structure en nid d’abeille. Vaspar propose au total 26 tailles d’hexagone, correspondantes à des applications différentes.

1468792_10152072221451457_1588013204_n

 

La structure honeycomb, une infinité de possibilités pour tout créer à partir de papier !

La technologie honeycomb répond à plusieurs problématiques : fournir un produit au coût abordable et de bonne qualité, respectant l’environnement, et livrable dans un délai très court.

Vaspar est un nouvel acteur sur le marché de la conception de produits respectueux de l’environnement. De plus, l’entreprise s’introduit dans une démarche sociale en créant de l’emploi tout en délivrant une formation à des personnes non qualifiées.

Vaspar Eco Solutions a investi, et ce depuis sa création, énormément de temps et d’argent en recherche et développement et souhaite désormais récolter le fruit de son travail.

La recherche continue et l’entreprise est capable d’innover sans cesse, que ce soit dans son processus de fabrication ou dans l’adaptabilité des produits qu’ils délivrent. Toujours dans une démarche de recyclage, l’entreprise développe des panneaux en structure honeycomb en remplissant chaque hexagone par de la cendre. En rendant le panneau complètement étanche, on constate une meilleure isolation et une meilleure résistance au feu. En effet, la cendre empêche la combustion, car elle ne laisse pas d’oxygène pour la combustion, voici la preuve en vidéo :

994984_10152072221136457_1858075952_n

La cendre est un déchet industriel très peu recyclé et biodégradable à 80 %, l’obtenir gratuitement est chose facile, donc il n’y a pas de grosses répercussions sur le prix final du panneau. Les problèmes actuels des panneaux composés de cendre sont le poids et l’étanchéité des panneaux si l’on visse des choses aux murs. Dans l’image en coupe de la structure multicouche, les 2 couches extérieures sont remplies de cendre, la couche centrale est laissée remplie d’air. Une autre amélioration est en développement quant à la composition extérieure des panneaux qui tendera bientôt vers du 100 % riz ou 50 % bois 50 % coco, des matériaux naturels et 100 % biodégradables, si l’on omet la colle nécessaire à tenir l’ensemble.

 1466184_10152072224081457_382855582_n
Un matériau 100 % riz

Les procédés de fabrication de l’entreprise sont en open source, et elle a la volonté de communiquer un maximum sur la technologie honeycomb afin de trouver des entreprises leur faisant confiance et de s’ouvrir à de nouveaux marchés. C’est le principal problème auquel l’entreprise fait face dans sa démarche d’expansion, en effet il est difficile de convaincre quelqu’un de faire sa maison en papier ! Mis à part le domaine immobilier, l’entreprise dispose d’une immense capacité d’adaptation quant à la technologie honeycomb et peut ainsi être une solution de demain dans beaucoup de domaines ! En faisant un listing rapide, on découvre que les panneaux de honeycomb peuvent remplacer le bois, l’aggloméré, le polyuréthane et l’acier si l’on s’intéresse au packaging de produit. Dans le cas de construction immobilière, l’honeycomb est une alternative aux parpaings, aux briques, au ciment, au béton, au bois et à l’acier. Cependant, l’entreprise n’est pas la seule sur certains marchés, Ikea par exemple développe également du mobilier à partir de cellulose.

Screenshot_2013-11-10-23-47-03Vaspar Eco Solutions a récemment répondu à un appel d’offres, concernant la construction de 30 000 maisons en Afrique, pour le compte d’une association caritative. Ce contrat serait une opportunité immense pour l’entreprise et serait un réel tremplin en terme de notoriété. Nous croyons en cette solution et souhaitons participer à la communication de cette entreprise du mieux que l’on peut !

 

3

 goûts / 0 Commentaires
Partager cet article:

Archives

> <
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec